Que devez-vous savoir de l’EBITDA ?

Toutes les entreprises travaillent pour la prospérité et le développement. Ainsi, pour garantir un résultat irréprochable en fin d’exercice comptable, vous devez vous munir des meilleurs outils de travail. L’un d’eux est l’Earnings Before Interest Taxes, Depreciation and Amortization communément appelé EBITDA. Son rôle est capital dans le suivi des performances économiques de votre entreprise (excedent, salaire brut et autres). Quelle est la définition de l’EBITDA ? Quels sont son utilité et mode de calcul ? Quelques éléments de réponse dans cet article.

Définition

Le sigle EBITDA est un indicateur comptable de la performance financière d’une entreprise. Il permet ainsi de suivre la gestion de la société afin de connaître la rentabilité de cette dernière. Ainsi, vous connaîtrez à la fin de l’exercice ou du cycle d’exploitation, si vous avez enregistré des bénéfices ou des pertes. Son mode d’utilisation est semblable à celui de l’excedent brut d’exploitation (EBE) et du Earnings Before Interest and Taxes (EBIT). Cependant, les trois outils utilisent une méthode de travail différente.

Utilité

Contrairement à l’EBE, l’EBITDA est un indicateur de rentabilité et non de bénéfice. C’est l’un des éléments clés qui fait la différence entre la méthode d’utilisation des deux outils. Ainsi, grâce à l’EBITDA, vous pourrait savoir si votre entreprise génère de la richesse et du profit. Son utilisation est totalement indépendante de la gestion de la société et de sa politique d’action. Pour cette raison, vous n’aurez pas à impliquer les taxes, impôts, amortissements, provisions et intérêts dans son mode de calcul. Toutes ces contraintes de dépréciation ne seront pas prises en compte.

Mode de calcul de l’EBITDA

Puisque les contraintes de dépréciation telles que les taxes, impôts, amortissements, provisions et intérêts ne sont pas considérées par l’EBITDA, son calcul repose sur le compte résultat. Ainsi, il existe deux formules que vous pouvez utiliser.

1re méthode

La première formule de calcul de l’EBITDA se base sur l’utilisation du chiffre d’affaires de l’entreprise. Elle consiste à soustraire de la rentabilité, les différentes charges. Elle se traduit par : CA hors taxe – achats – charges de personnel, externes et autres.

2e méthode

Vous pouvez également déterminer l’EBITDA en passant par le résultat net comptable. Cette fois-ci, il suffira d’additionner ce dernier aux différentes charges et facteurs de dépréciation. Il s’agit notamment des amortissements, provisions et des charges de taxes, d’impôts et d’intérêts. Cependant, le résultat de ce calcul peut être négatif ou positif.

Interprétation de l’EBITDA

Lorsque vous obtenez un résultat positif, alors votre entreprise est rentable en termes de production. Par contre, le contraire indique la non-productivité de votre société.

L’EBITDA, l’EBE et l’EBIT

Le Learnings Before Interest, Taxes, Depreciation and Amortization (EBITDA) est une méthode de gestion que les entreprises utilisent pour calculer leur rentabilité. Son utilité est différente de celui de l’EBE, parce qu’il ne tient pas compte des provisions d’exploitation ni des ressources.

Quant au Learnings Before Interest and Taxes (EBIT), il est obtenu grâce au résultat de l’EBITDA. Ainsi, il suffit de soustraire de ce dernier les éléments tels que les amortissements et provisions. Vous obtiendrez ainsi la capacité d’exploitation réelle de l’entreprise. C’est un résultat qui diffère du bénéfice net.

— Articles reliés —

Jackpot Area Nz

Posts Body weight Panda Gambling establishment Well-known Casinos on the internet Commission Possibilities From the Spinbetter Consider To your 150 100 percent free Revolves On

En savoir plus